Le potentiel inexploité et prometteur de l'Afrique pour la production de cannabis

Une démocratisation du marché

Les pays africains adoptent de plus en plus la production de cannabis.
À des degrés divers depuis 2017, sept pays africains (à savoir, le Lesotho, l'Afrique du Sud, l'Eswatini, le Rwanda, le Zimbabwe, l'Ouganda et le Malawi) ont légalisé le cannabis.
La motivation première de chacun de ces gouvernements est d'exploiter le potentiel de développement économique.
Six pays représentent des marchés nationaux de cannabis dépassant 1 milliard de dollars US chacun. Les législateurs se préparent donc à tirer profit du potentiel de ces recettes fiscales.

 

 

Croissance chanvre Afrique

Recettes fiscales potentielles du cannabis au Zimbabwe. La production pourrait employer 75000 personnes.

 

Une croissance exponentielle 

Bien que la situation du cannabis légal varie considérablement d'un pays à l'autre, ce marché a, dans l'ensemble, attiré d'importants investissements étrangers en provenance d'entreprises américaines et canadiennes.
Ils contribuent notamment à stimuler l'innovation dans les produits industriels répondant ainsi à une demande de plus en plus présente des consommateurs africains.

 

croissance chanvre

Des enjeux majeurs pour le développement économique du continent

Bien que l'industrialisation rapide soit indispensable pour la croissance économique du continent, elle suscite également des inquiétudes chez les militants écologistes. 

Il est donc nécessaire de trouver des solutions alternatives permettant d'assurer un développement sain et équilibré.
C'est donc dans des produits à base de chanvre que les espoirs cherchent des niches pour décarboner les économies sans les détruire.
Les matériaux de construction à base de chanvre sont particulièrement intéressants pour les pays africains connaissant une croissance démographique rapide.
Ils permettent ainsi de répondre au boom de la construction nécessaire pour loger, employer et divertir des populations en expansion.

 

Un potentiel de croissance disparate et confronté à de nombreuses difficultés.

A la manière du marché américain, le développement du cannabis se jouera majoritairement autour des pays ayant déjà fait un premier pas dans ce sens.
Malgré l'adoption de mesures de légalisation, les producteurs africains de cannabis font face à de nombreux obstacles pour développer des marchés fonctionnels. Le manque d'infrastructure, les techniques agricoles obsolètes et la corruption sont tous des facteurs de complication.

Croissance Chanvre Afrique

Depuis que le Lesotho (royaume enclavé dans le territoire de l'Afrique du Sud) a lancé la réforme du cannabis, les pays de sa région ont été les premiers à s’y intéresser et à envisager leurs propres réformes.